Quels sont les symptômes de la dépression ?

 
Attention : la frontière est parfois étroite entre une «simple» déprime et une «vraie» dépression.
Malgré leur souffrance morale, les personnes dépressives ne sont pas toujours conscientes de leur état.
Il faut faire attention quand un état cafardeux dure et s’accentue.
 
 

Certains symptômes peuvent t’alerter :

  • se sentir perpétuellement fatigué et se désintéresser de tout, même de ses activités préférées ;
  • éprouver une tristesse intense et continue, ne plus percevoir les sentiments des autres, se sentir vide ;
  • avoir des comportements autodestructeurs comme une consommation d’alcool et/ou de drogue excessive. C’est parfois lié à de nouvelles fréquentations ;
  • adopter des comportements dangereux, ne pas calculer les risques (ex : conduire trop vite) ;
  • se sentir inutile, incapable et parler de soi en terme négatif : « Je suis débile », « moche »,... ;
  • sécher les cours, penser à fuguer et s’isoler de ses proches ;
  • être très agité, voire agressif. Faire des crises de pleurs et/ou de colère ; 
  • perdre le « gout de vivre » et penser à mettre fin à ses jours. Ne pas faire de projets pour l’avenir ;
  • dormir beaucoup ou presque plus du tout, manquer d’appétit ou se goinfrer ;
  • perdre sa concentration et sa créativité ;
  • prende difficilement des décisions ; 


Si tu te reconnais dans un ou plusieurs de ces symptômes, pas de panique : cela ne correspond pas forcément à un « état dépressif», au sens médical du terme. 

N’hésite pas à en parler, même si c’est difficile. N’attends pas trop longtemps, surtout si tu trouves que tu cumules ces difficultés et qu’elles ont tendance à persister, voire à s’aggraver. Un de tes proches connaît peut-être des adresses de professionnels (médecin, planning familial, psychologue,…) qui pourront t’écouter, t'informer et te rassurer.