Comment répondre aux insultes dans la rue ?

 
 
Espèce de grosse truie, fils de p…, s... !  En rue, lors d’une dispute, tu peux te faire insulter. Comment réagir ?
Si tu ne dis rien, tu as peur de passer pour un/e lâche et si tu réponds, la situation peut dégénérer. 
 

Des inconnus t’insultent dans la rue….


Ignorer : Parfois, la meilleure chose à faire est de carrément ignorer les abrutis qui t’ont insulté en rue. Ne prends leurs injures pour toi, c’est une façon de frimer devant leurs copains. Toi ou un/e autre ça n’aurait rien changé. Deux preuves de leur courage : ils insultent rarement quand ils sont seuls et évitent, en général, les mecs baraqués d’1m85…
 
S’ils t’interpellent : Tu peux également leur répondre poliment, « Bonjour messieurs ou mesdames ». Cela peut les décontenancer. D’une part, tu les respectes et tu attends la même chose en retour; d’autre part, tu ne te démontes pas.
 
Gentiment, c’est désarmant !
Tu es assis dans le bus, quand soudain, une dame te crie dessus avec violence : « Sale gamin, …. ». Tu comprends que la vieille dame n’a pas de place. Au lieu de monter dans les tours, tu peux simplement lui répondre : « Oh désolé, je n’avais pas vu, mais ce n’est pas nécessaire de crier comme cela ». Le tout accompagné d’un grand sourire ! 
Avec des inconnus, la situation est toujours un peu délicate, puisque tu ne sais pas comment ils peuvent réagir ou s’ils sont sous l’emprise d’alcool ou d’une autre drogue. La meilleure chose à faire est de rester prudent et d'éviter d’entrer dans une escalade de violence.
 
Tu connais la personne qui t’insulte
Si tu connais la personne, tu peux essayer de lui parler, d’entamer une vraie discussion. Si elle est énervée, mieux vaut attendre qu’elle se calme et retrouve ses esprits.
 
Les insultes, un sport…
Tu rêves d’être à la hauteur d’un Kev Adams. Prends des cours d’improvisation. Tu y apprendras à être créatif et rapide. Il faut en général que la réponse soit plus forte et aie plus d’impact que l’attaque. Il y a des réponses qui ne sont pas insultantes, mais qui sont plus percutantes et, ca, c’est la classe! A oublier, une réponse du type : « c’est celui qui le dit, qui l’est ! ».
 
Exemple de techniques de réparties :

Fais preuve d'humour
- T'es gros et lourd, gros dégueu ! /- Et toi, t'es aussi léger et puant qu’une prout !
- Connard ! /- Ho! ca, alors ! Nous avons un point commun !, dis-tu avec un petit sourire.

Ironise jusqu'à l'absude (abonde dans le sens de l'autre en exagérant).
- Espèce de grosse truie! /- Et encore, tu n’as pas vu mon frère !