La Sécu, c'est quoi ?

​Tu t 'es cassé un bras en skate, tes parents prennent des vacances, ton père a un accident de travail, ton grand-père arrive en fin de carrière... La vie est parsemée de moments agréables mais aussi d'embuches difficiles à assumer financièrement !

La Sécurité Sociale est un système qui protège contre ces risques. Comment cela fonctionne-t-il ? Combien ça coute ? Qui peut en bénéficier ? Pourquoi ce système est-il parfois remis en cause ? Quelques explications pour y voir plus clair !

La Sécurité Sociale couvre les risques dans 7 domaines

 
Les soins de santé
: hospitalisations, médecins, médicaments, indemnités en cas de congés pour maladie, grossesse... Tous ces frais sont partiellement couverts, si tu es inscrit à une mutuelle (obligatoire en Belgique).
Plus d'infos sur le site de l'INA: www.inami.fgov.be
 

Les pensions : en Belgique, les personnes plus âgées ont le droit de ne plus travailler et bénéficient d'un revenu calculé sur leur statut (salarié, fonctionnaire ou indépendant) et leurs années de travail.
Plus d'infos sur : www.onp.be

 

Le chômage : si tu perds ton emploi de façon involontaire, tu vas pouvoir bénéficier d'allocations de chômage. Le montant varie en fonction de ta situation (cohabitant ?isolé ? chomeur de longue durée ou pas ?)...  La sécu organise aussi des formations, un soutien pour la recherche d'emploi. Si tu n'as jamais travaillé, tant que tu n'as pas trouvé de job, tu es en stage d'insertion professionnelle et il te faudra patienter 310 jours maximum, avant de bénéficier d'une aide. Pour bénéficier des allocations d'attentes, tu devras rentrer dans les conditions (notamment avoir fini tes études avant l'âge de 24 ans, si tu as entre 18 et 21 ans avoir au minimum ton CESS) et faire les démarches nécessaires auprès d'un syndicat ou de la CAPAC. Plus d'infos sur : www.onem.be

 

Les prestations familiales : ce sont des aides financières versées aux parents sous forme de prime à la naissance, à l'adoption, mensuelle (varie selon le nombre d'enfants, si l'enfant est handicapé, selon la situation familiale) et à la rentrée scolaire.
Pour plus d'infos : www.mysocialsecurity.be

 

Les maladies professionnelles : certains métiers provoquent des maladies, des handicaps liés à leur exercice. Par exemple, la tendinite est reconnue comme maladie professionnelle pour les caissiers/ères, à cause des gestes répétitifs que demandent leur travail. Parfois, certains travailleurs doivent se battre longtemps pour que leur maladie soit reconnue comme telle. C'est le cas de certains cancers liés à l'inhalation de produits chimiques, chez les ouvriers agricoles, par exemple. En cas de maladie reconnue, la Sécu paiera donc les soins liés à la maladie et des indemnités pour incapacité de travail. Plus d'infos sur : www.fmp-fbz.fgov.be

 

Les accidents de travail : tout accident survenu sur le chemin ou dans le cadre normal de ton travail est reconnu comme accident de travail. Certains métiers sont plus dangereux que d'autres, les risques couverts vont donc de la « bête » chute dans les escaliers à de graves brulures causées par une explosion.  En cas d'accident de travail, la Sécu te paiera les soins liés à la maladie, des indemnités pour incapacité de travail et les déplacements pour te faire examiner ou soigner.

 

Les congés payés : d'accord, ce n'est pas  un risque, mais c'est un acquis social pour lequel des travailleurs se sont battus (en Belgique, ils ont été instaurés en 1936). Cela permet d'éviter bien des accidents ou des maladies. Les congés payés te paient pendant que tu es en congé, mais ils te versent aussi un pécule de vacances calculé selon ta situation professionnelle.