Conseils pour un blocus efficace

Bloquer efficacement, ce n’est pas seulement rester assis pour étudier à son bureau toute la journée : cela suppose aussi un espace organisé, un sommeil réparateur, une alimentation équilibrée et un rythme d’étude raisonnable.

Un espace organisé

Bien éclairé, de préférence à la lumière du jour.

• Suffisamment chauffé, mais pas surchauffé non plus, sinon bonjour les maux de tête.

Aéré tous les jours (oui, même en plein hiver, l’air renouvelé rendra l’atmosphère plus saine).

Rangé, c’est toujours plus apaisant que noyé dans le désordre.

• Composé d’un bureau, d’une chaise confortable… Evite d’étudier affalé-e dans ton lit ou ton fauteuil, tu risques de t’y endormir.

Pense à ton sommeil

• Pense à dormir suffisamment : huit heures par jour, c’est l’idéal.

• Octrois-toi une sieste de 20 minutes, si tu te sens fatigué-e après le repas, tes batteries seront rechargées !

• Accorde-toi des moments de détente avant de te mettre au lit afin de favoriser ton sommeil : détends-toi devant un bon film, fais une longue balade dans la nature, papote avec tes amis-es…

• Essaie de garder une chambre calme, propre et aérée.

• Evite de passer la nuit sur tes syllabi : une nuit blanche se paie très cher. Il te faudra 3 à 4 jours pour récupérer toutes tes facultés de mémoire.

• Si tu as des problème pour t’endormir à cause du stress, oublie les médicaments. Privilégie les méthodes simples et naturelles comme celle des rituels apaisants : prépare-toi une tisane au miel, un bon bain chaud aux huiles essentielles, une séance de relaxation, de respiration au grand air…

Planifie tes repas

Pour étudier, ton cerveau a besoin d’énergie c’est-à-dire d’oxygène et de sucre. Il est donc important de bien t’oxygéner et de manger équilibré.

Manger équilibré en blocus, ça veut dire quoi ?

Privilégie les sucres lents (pâtes, riz, pain) aux sucres rapides (barres chocolatées, biscuits…), car les glucides lents distribuent leur énergie au corps graduellement. Les sucres rapides, par contre, te nourrissent pour un court laps de temps, provoquent des effets secondaires (somnolences, accoutumance, hypoglycémie) et (cerise sur le gâteau) risquent de te faire prendre du poids.

Bois de l’eau et évite les sodas sucrés à base de caféine qui peuvent provoquer des insomnies et augmenter ton stress.

Evite les grignotages intempestifs

• Privilégie le repas simples, légers, à ceux trop lourds et trop gras qui entrainent inévitablement des coups de pompes. Pour cela, augmente ta consommation de légumes et de fruits.

• Evite les repas tout préparés, industriels, bourrés de graisses et de sucres.

Mais comment faire quand on est en blocus ?

Planifie tes menus pour ne pas devoir courir à la dernière minute au snack du coin parce que tu es à la bourre.

• Si c’est possible pour toi, fais-toi aider par tes parents en leur demandant de te cuisiner quelques repas que tu n’auras plus qu’à réchauffer.

• Pense à te préparer des collations saines et créatives (tu peux trouver plein d’idées sur le net !).