Comment choisir ses études ?

Tu es en rétho, tu veux faire des études mais tu ne sais pas quoi choisir ?
Puisque, à la toute fin, c’est toi et toi seul-e qui choisiras tes études, voici quelques pistes pour t’aider...
Il y a deux questions à te poser: 

  • Quelles études entreprendre ?
  • Quelle profession choisir ?

Elles entraînent une foule de questions secondaires :

Qui suis-je ?

D’accord, ce n’est pas vraiment la question la plus simple. Il ne s’agit pas d’y répondre de manière métaphysique, mais bien de définir tes motivations, tes intérêts, tes gouts. Il faut pouvoir aussi évaluer tes capacités et tes limites, qu’elles soient intellectuelles, physiques ou morales. Essaye également de cerner tes principaux traits de caractère, ton tempérament.

Quelle formation ou quelles études ?

Non seulement le type, mais aussi la durée que tu es prêt-e-s à y consacrer. Pense aussi à l’endroit où se déroulent les études ainsi que les couts qu’elles engendreront. La location d’un kot, les abonnements de train sont loin d’être gratuits. Il existe bien sûr des bourses qui peuvent alléger tes frais (renseigne-toi !), mais elles en couvrent rarement l’intégralité (malheureusement !).
Certaines études ont des exigences particulières, il faut voir si tu es prêt à réduire radicalement tes heures de loisirs. Si tu pratiques un sport à un certain niveau, ce problème ne manquera pas de se poser rapidement. Il faudra choisir en fonction de tes priorités.

Quelle profession ?

  • quels sont les débouchés ?
  • les conditions d’accès ?
  • à quoi ressemble réellement le travail dont tu rêves ?
  • les rémunérations ?
  • les horaires ?
  • autres exigences ?…
Comme tu t’en doutes, il n’y a pas de recette miracle pour réaliser le bon choix.
 
Et finalement, rien n’est définitif dans la vie. Si tu fais une erreur, cela ne signifie pas que tu es un-e incapable dans la vie. Il faut seulement plus de temps à certaines personnes pour trouver leur voie et ce n’est pas une preuve de bêtise ou d’immaturité de tâtonner un peu au début.
 
Une dernière piste : pourquoi tu n’irais pas voir sous d’autres latitudes comment va la vie là-bas ? Il y a diverses formules possibles, de « l’année studieuse aux USA » au « trip sac à dos en Inde ou au Congo », en passant par « le séjour en famille d’accueil en Australie »...  Ainsi, tu améliores ton anglais ou ton lingala, tu découvres d’autres cultures, tu rencontres des gens et plus si affinités…