Parfaits jobs pour gros pigeons !



Attention, il y a aussi des arnaques dans les propositions d'emploi. Connaitre les méthodes les plus fréquentes te permettra d'ouvrir l'oeil pour éviter de perdre ton temps, ton énergie dans des choses risquées et parfois illégales. 



On te demande de payer pour être engagé…
Tu ne dois normalement pas sortir ton portefeuille pour te faire engager : payer pour des frais de dossiers, l’achat de matériel, passer un examen ou un test de langues, c’est louche ! Si tu veux tester ton niveau en langues, tu trouveras des tests reconnus et gratuit via le Forem ou Actiris. 

On te propose de commencer à travailler pour essayer mais sans te faire de contrat. 
On ne commence jamais à travailler sans avoir signé de contrat avec l’employeur ! Garde bien la copie ! Un engagement oral, c’est ta parole contre la sienne ! La période d’essai (de 7 à 14 jours) doit y être mentionnée et approuvée par les deux parties à la signature du contrat. Pendant cette période, l’employeur ne peux pas te licencier sauf pour motif grave. A la fin de la période d’essai chacune des deux parties peut décider d’arrêter de travailler ensemble. 

On te propose du « travail au noir »

Pas de contrat, le patron te donne l’argent cash… ou il te fait signer un papier disant que tu es bénévole. Il y a de grandes chances qu’il s’agisse de travail au noir. Attention, ne pas avoir de contrat ou travailler au noir est illégal et très risqué our toi :   
  • il n’y a aucune preuve que tu as travaillé. L’employeur peut ne pas te payer ton salaire ou te donner moins que prévu;
  • tu n’es pas assuré si tu as un accident de travail (courant dans l’Horeca –cafés-restaurants,.. ou le bâtiment plus touché par le travail au noir); 
  • tu peux faire des heures et des heures, être exploité et soumis à un chantage au salaire; 
  • si tu es pris, (et il y a des contrôles !), tu risques d’être sanctionné…
Sans contrat, il est presque impossible de te défendre. Tu n’as aucune preuve. 

Ton contrat te semble un peu étrange… 

Fais-le relire à un proche qui s’y connait ou compare avec l’exemple que l’on peut trouver dans la brochure "Fin d'école, faim d'emploi" des jeunes FGTB et / ou contacte ton syndicat ! 

S’il n’y a pas de contrat ou qu’il y manque des infos essentielles, sache qu’alors le contrat peut être considéré selon la loi comme étant à durée indéterminée. Tu pourras y mettre fin sans problème alors que l’employeur fautif devra te verser ton préavis. Si tu rencontres cette situation , contacte ton syndicat !

Tu fais des heures gratuitement…

Normalement tu ne dois prester que les heures prévues par ton contrat ou dans le règlement de travail, selon l’horaire et les dispositions indiquées. Si on te demande d’en faire plus, et qu’elles ne sont pas considérées comme des heures supplémentaires, contacte ton syndicat.

Tu es soi-disant engagé comme indépendant… mais tu dois aller travailler tous les jours selon un horaire précis…

Normalement si tu es indépendant, tu es libre, tu fais le travail à ta façon, quand tu le veux et tu ne dois pas faire des heures fixes dans un bureau. Si tel est le cas, il s’agit de « faux indépendant ». C’est illégal ! Certains employeurs essayent d'éviter le paiement des charges sociales en proposant du travail sous ce statut (vente en rue, cours de langue, commerciaux...). Fais gaffe ! Pour être indépendant, il faut faire des démarches administratives et c’est toi qui paieras les cotisations. Ton salaire sera donc beaucoup moins intéressant qu’au premier abord et parfois même pas intéressant du tout une fois tous les frais déduits.   
Tudois également produire un contrat écrit et le faire signer pour te protéger.
Si tu veux te lancer dans l’aventure, il est très important de prendre les infos auprès d’un guichet d’entreprise, de l’onem, du forem/actiris/ VDAB. 
En cas problème, le tribunal peut condamner l’employeur, mais vaux mieux flairer l’embrouille avant de se faire avoir !

Ton alarme doit aussi s’allumer quand :  

  • une offre d’emploi ne demande aucune expérience, peu de formation et promet un salaire mirobolant et plein d’avantages ! 
  • on te demande de vendre des trucs à ta famille et à tes amis ou quand c’est un système de vente pyramidal (tu dois recruter de nouveaux vendeurs, qui eux-mêmes vont recruter de nouveaux vendeurs…)
  • ce qu’on te demande de faire ne te semble pas très légal (braquage, hacking, escroquerie ;-) ! 
  • on te demande de fournir trop de données personnelles (numéro de carte visa, sa date d’expiration…)

Offre d'emploi fictive. 

Oui, oui, ça existe ! Certaines entreprises font ça pour se faire de la pub, amener du trafic sur leur site, pour faire peur à la concurrence, pour sonder le marché de l'emploi... Ces fausses offres sont très difficiles à démasquer. Par contre certaines employeurs utilisent cette technique pour constituer des réserves de recrutement où il n'est peut-être pas inintéressant de voir attérir ton CV. Dans le doute, tu ne perds donc rien à envoyer une candidature.