3 manières de consommer

Joint-pétard

Ce n’est pas un scoop. La plupart du temps, l’herbe et le hasch se fument sous forme de joint avec du tabac, des feuilles à rouler et parfois un petit embout en carton en guise de filtre. Dans un groupe, le joint passe de main en main, chaque fumeur tirant une ou deux taffs (certains plus !). C’est donc un rituel social très spécifique. Fumé, les effets se font sentir en quelques minutes et durent 2 à 4 heures.

 

 

 Les pipes et autres engins

Dans les coffee shops, on peut se rendre compte que l’imagination humaine n’a pas de limite quand il s’agit de s’exploser la tronche. On y trouve des chillums, pipes à eau, bangs, narghilés… Parfois, ces engins amplifient fortement les effets du cannabis.

 

 

Spécialités culinaires

Les recettes les plus courantes pour consommer le cannabis autrement qu’en le fumant sont le thé (en infusion) ou le space-cake (gâteau au cannabis). Cette pratique est un peu moins courante et peu conseillée. Les effets sont moins prévisibles, car on ne sait pas quelle quantité on en mange. De plus, il faut environ une demi-heure à une heure en moyenne pour digérer et donc ressentir les premiers effets. A éviter : reprendre 5 tranches de cake en 10 minutes en beuglant « ptain ça me fait rien ton cake de naze ». L’effet risque d’être mémorable… pas forcément dans le bon sens du terme.

 
A savoir également : les effets du cannabis pris par voie orale durent beaucoup plus longtemps - environ 3 à 10 heures en cas de forte dose. Deuxième inconvénient : un bout de gâteau qui traîne dans le frigo risque de faire envie… attention au frangin, à mamy, à papa… Bref, une mauvaise idée. ​