Le LSD

Le LSD (acide, trip) est le plus connu des hallucinogènes synthétiques. Il se présente sous la forme d’une poudre blanche cristalline que l’on dissout dans un liquide. Il sera alors vendu sous la forme de supports imbibés (petits morceaux de buvard ou de carton) ou de pilules de toutes les couleurs. Le LSD était très en vogue durant les années soixantes.
Parmi les hallucinogènes naturels, citons la mescaline (un cactus) et la psilocybine (extraite d’un champignon).

Quels sont les effets après la prise ?

Effets recherchés

Les hallucinogènes provoquent d’importantes modifications de la perception (couleurs, formes, sons, toucher…), une distorsion du temps, voire des hallucinations et ceci pendant plusieurs heures. Chez certains le trip peut être une expérience agréable, mais il peut se révéler effrayant pour d’autres.

Effets secondaires

Il y a un risque de séquelles important. Chez certaines personnes, angoisse et panique sont possibles. C’est le «bad trip». Il est particulièrement dangereux pour les personnes prédisposées à des maladies mentales (on ne le sait, en général, pas avant). Le cerveau peut également avoir des « flash back, retour d’acide » provoquant des hallucinations imprévisibles, plusieurs jours, mois, années après la prise.

Dépendance

Pas de dépendance physique mais, comme pour toute substance, possibilité de dépendance psychologique.

Loi

La vente, la production, l’achat et la consommation de LSD est interdite par la loi belge.