Dire NON avec classe !

 
Dire NON avec un ton ferme et définitif est la façon la plus simple de refuser un verre !

Tu n’y arrives pas ? D'autres façons de refuser : 

 
  • J’aimerais un verre d’eau entre deux verres d’alcool.
  • Je dois faire une analyse de sang demain et je doute que les médecins apprécient le cocktail sang-vodka.
  • J’ai déjà un verre (tu montres ton coca), souvent le principal c’est que tu aies un verre plein pour participer à la fête peu importe ce qu’il contient.
  • Non merci, j'ai parié que je ne toucherais pas à l'alcool pendant un mois.
  • Je suis sous médocs.
  • Ou plus trash ! Je déteste vomir sur mes cheveux et je n’ai pas d’élastique. 

Pour éviter de terminer bourré-e avec la gueule de bois : 

  • ​Ne touche pas à l’alcool (prévisible, mais le plus efficace).
  • Si tu es malade, sache que le mélange médocs/alcool peut donner des effets imprévus, donc lis bien la notice. Si tu as quand même l’intention de boire, demande conseil à ton médecin.  
  • Mange un bon repas complet avant de partir.
  • Privilégie les boissons peu alcoolisées (certaines bières aux fruits…) ou préfère la qualité à la quantité.
  • Alterne verre d’alcool et verre d’eau. Car l’alcool déshydrate et c’est ça qui donne mal à la tête. La gueule de bois dure donc plus longtemps si tu ne bois pas d’eau.
  • Evite d’accompagner les piliers de bars et va t’éclater sur la piste de danse.
  • Bois lentement.
  • N’accepte pas systématiquement tous les verres qu’on te propose !
Prévois un plan d’urgence pour rentrer chez toi, pour avoir une solution si tu te rends compte que le Bob a forcé sur l’alcool. Procure-toi le numéro d’une compagnie de taxis (prévois un peu d’argent), appelle tes parents ou un ami fiable. Si tu fais la fête chez un/une ami-e que tu connais bien, tu peux aussi lui demander si tu peux dormir sur place.